SAMEDI 15 JANVIER 2022 - 20H30


ANNULATION !
Pour des raisons indépendantes de notre volonté, la représentation du spectacle "JE VOLE... et le reste je le dirai au ombres" du samedi 15 janvier 2022 est annulée. 
Nous mettons tout en oeuvre pour reprogrammer ce spectacle ultérieurement.


Durée prévue : 1 heure 25


De Jean-Christophe DOLLÉ

les ombres.JPG



La lettre de Jacqueline Fraysse, Maire de Nanterre (1988 / 2004)

« Quand Jean-Christophe Dollé a pris contact avec moi pour me faire part de son projet et me demander si j'acceptais d'en parler avec lui, plusieurs sentiments m'ont animée : un mélange d'intérêt, d'interrogations et de craintes.
À priori, j'étais plutôt disponible à condition de ne pas entacher de "sensationnel" cet événement tragique encore si douloureux, de ne pas faire de Richard Durn un héros et de tenter d'être utiles à la réflexion.
J'ai d'emblée été rassurée sur la démarche et nous avons rapidement échangé, partagé.
Mais cela ne suffisait pas : comment allait-il parvenir à traiter les différents paramètres d'un sujet aussi complexe en préservant tous les équilibres ?
Jusqu'à ce que je voie la pièce, cette question est restée posée dans mon esprit.
Je tiens aujourd'hui à saluer, outre le travail fouillé et minutieux sur le dossier lui- même, un traitement subtil où le tueur n'apparaît jamais sur scène. Il est comme "vaporisé" conduisant le spectateur à se concentrer sur les bruits et les sons, les voix et les mots, les pensées suscitées par et autour de l'homme, au fil de diverses situations.
Richard Durn est ici absent comme il l'a été pour nous : apparu brusquement un soir de Conseil municipal, il a tué, blessé, traumatisé, puis à disparu emmené par la police et nous ne l'avons jamais revu... Il s'est "envolé" sans nous parler, laissant derrière lui toutes les souffrances et toutes les interrogations qui nous taraudent bien au-delà de sa seule personne. Cette pièce est une création originale et riche de lucidité, ô combien contemporaine, que je vous invite à ne pas rater ».

Richard réalise enfin son rêve d’enfant. Voler. Il sait depuis toujours que ses pouvoirs surnaturels se manifesteront. Alors il s’élance depuis la petite fenêtre.
Cette pièce prend corps dans l’espace de sa chute. Une seconde.

Une seconde pour ouvrir le journal intime de Richard Durn, convoquer des souvenirs réels ou fantasmés, et plonger dans la psyché du tueur de Nanterre. La question du terrorisme est ici posée. Comment passe-ton d’un prétexte prétendument humaniste à un acte sanguinaire ? Comment peut-on se rêver Gandhi et agir comme Kouachi ? Où gît le mensonge ?

Nous sommes le 28 mars 2002, 10h20. Richard Durn se jette par la fenêtre de la salle d’interrogatoire du 36 quai des Orfèvres, et durant une seconde, dans sa tête, tout reprend vie. Les personnages du quotidien, les rencontres d’un soir, les héros imaginaires se côtoient et s’entrechoquent pêle-mêle dans son espace intérieur : sa mère, son seul ami, la vendeuse d’armes, le professeur d’art dramatique, Roberto Zucco, l’amoureuse de Bosnie, Robocop, l’adjointe au maire et Brad Pitt.



JEVOLEweb.jpg




LA PRESSE EN PARLE

« Puissant et profond » La Provence

« Une réussite absolue » Web Théâtre

« Une recherche de la perfection qui fait plaisir à voir ! Un spectacle remarquable, intelligent et unique » Mani Théa

« Une pièce d’une grande originalité et d’une force captivante. Le public n’en lâche pas un bout » Les Arts et des Mots

« Un spectacle moral et esthétique qui bouleverse sans désespérer, à voir absolument ! » Marianne

Billetteriesaisonculturelle1.jpg
billetterie20212022V2.jpg